SOMMELIER DU PARFUM Blog
SOMMELIER DU PARFUM Blog

Pourquoi les parfums sont-ils si cher ?

Qu’on se le dise, acheter un parfum représente souvent un sacré budget… Mais alors pourquoi le prix d’un parfum est-il si cher ?

Modifié le
2 juin 2021

par
Bertille Jamin, Samuel Fillon

image-header-pourquoi-les-parfums-sont-ils-si-cher/

C’est l’anniversaire d’un proche et vous êtes en panne d’idée de cadeau. Un beau parfum serait une bonne idée, mais lorsque les prix dépassent régulièrement la centaine d’euros, il y a de quoi y réfléchir à deux fois… 

Le prix du jus serait-il le premier coupable du prix élevé d’un parfum ?

Déjà, notons que pour une marque, l’enjeu du lancement d’un parfum est risqué. À titre d’exemple, Lancôme passe en moyenne 6 années de tests et de développement pour lancer un nouveau parfum. Le processus est déjà coûteux, mais par la suite, encore faut-il le concrétiser. 

 Cas numéro 1 : Et si le jus était fait de matière première ?

Le jus en lui-même et plus précisément les matières premières peut être la principale piste à suivre… Menons l’enquête sur le processus de fabrication. Pour récupérer leur odeur, il faut d’abord les récolter. 

undefined

Si 90% des matières premières sont issues du processus de distillation (processus peu coûteux) leur prix peut varier selon leur rareté ou les conditions dans lesquelles celles-ci doivent être récoltées. Certaines matières plus capricieuses, comme la Rose Centifolia, nécessitent une délicate récolte à la main. Mais encore faut-il après extraire le parfum de ces matières délicates, qui nécessitent dans de rares cas un enfleurage à froid bien plus coûteux. Pour vous donner une idée, 1L d’absolu de Rose Centifolia équivaut entre 10 et 12 mille euros le kilo. Et ce n’est pas la seule à être hors de prix ! L’iris ou le oud doivent prendre plusieurs années de traitement avant qu’on puisse en extraire leur odeur. Rassurez-vous, il n’y a que peu de matières aussi luxueuses et seulement qu’à peine quelques milligrammes dans un produit fini : on diluera ce concentré dans de l’alcool et de l’eau pour donner le parfum que vous porterez. 

La concentration de ce concentré peut donner plusieurs types de fragrance :  

  • Eau de Cologne : le concentré est présent à moins de 7%
  • Eau de Toilette : le concentré est présent de 7 à 12%
  • Eau de Parfum : le concentré est présent de 12 à 20%
  • Parfum, Extrait ou Absolu de Parfum : le concentré est présent de 20 à 40%

Ces différences de concentration peuvent donc influer sur le prix de votre flacon, mais pas autant qu’on pourrait le penser : pour un parfum naturel à 100€, le jus ne contribue que de 10€ du prix total du flacon…

Or aujourd’hui, la majorité des parfums est faite de molécules synthétiques ! Peut-être que la réponse au prix élevé se cache de ce côté.

Cas numéro 2 : Et si le jus était fait de molécules synthétiques ?

Olivier Cresp, parfumeur depuis 1975 et maître parfumeur depuis 2006 nous informe : 

« Il y a 1000 matières premières naturelles (issues de la nature) et 500 molécules (c'est -à -dire ce que la nature ne nous donne pas). Cela dit, certaines molécules coûtent parfois plus cher que certaines matières premières naturelles ! »

Fort heureusement pour notre parfumeur, et malheureusement pour notre enquête, les molécules synthétiques sont tout de même en règle générale bien moins coûteuses que les matières premières naturelles. 

undefined

Molécule de vanilline

Si le naturel évoque en vous une réelle sympathie, nous sommes alors contraints de vous informer du revers de la médaille que cette tendance naturelle implique. 

En effet, si tout ce qui est naturel possède une réputation bien dorée, la réalité est parfois toute autre. Prenons l’exemple de la vanille. Naturelle, elle coûte très cher et provient de pays souvent peu développés où les conditions de travail, de sécurité et les salaires ne sont pas forcément idéales. Parallèlement, les laboratoires ont de leur côté conçu une molécule dénommée vanilline créée à partir de clous de girofle dont l’odeur de vanille qui en émane tromperait les plus expérimentés d’entre vous. Moins chère et avec une empreinte carbone moins élevée, pourquoi la molécule laborantine ne remplacerait-elle pas l’originale ? La balance du pour et du contre semble déséquilibrée… 

Pour un parfum synthétique à 100€, le jus ne contribue qu’entre 1 et 4% du prix total du parfum.

Et si le marketing était responsable du prix du parfum ? 

Avec une aussi petite influence sur le prix total d’un flacon, le concentré de matière n’est pas responsable à lui seul du trou dans votre porte-monnaie… Cela mène la piste de l’enquête au marketing. 

undefined

Ajouté au prix du jus (2€), vous devrez compter le design, la confection du flacon et le packaging (3€). 

Il ne faut pas oublier de compter la publicité et le marketing qui ne comptent pour pas moins que 25€ du prix du parfum.

Et si la différence de prix exorbitante entre le coût du marketing à côté de celui du jus peut vous surprendre, l’explication est vite trouvée au regard des chèques que reçoivent les stars. Pour vous donner une idée, Natalie Portman aura coûté 28 millions d’euros à Dior pour 3 ans de campagne publicitaire, et Brad Pitt chez CHANEL aura empoché 7 millions pour un seul spot TV. Avec un tel investissement en marketing, comprend tout de suite l’inflation du prix du parfum...

Pourquoi payer des millions d’euros des stars de cinéma pour vendre du parfum ?

Une première réaction pourrait être de se dire “je préfère payer mon parfum moins cher et ne pas avoir de star de cinéma sur ma télé !”. Seulement, si les agences de publicité sont aussi généreuses avec leurs égéries, c’est parce que cette stratégie paye. 

En effet, il semblerait que le comportement du consommateur s’apparente davantage à une volonté de posséder la marque que pour le parfum lui-même. Le parfum donnerait « Un accès à des marques qui font rêver », comme l’analyse Delphine Dion, professeure à l’Essec Business School. « Acheter Dior J’adore, c’est avant tout acheter Dior, c’est acheter une part de ces marques de luxe auxquelles on n’a pas forcément accès », ajoute-t-elle.

Ajoutons à cela que les marques dites “de luxe” avec plus d’argent vont être mieux distribuées et davantage mises en avant. In fine, les consommateurs y sont plus accoutumés et donc plus enclins à effectivement les acheter. Ainsi, le marketing pèse assez lourd dans l’addition du prix du parfum, mais pas suffisamment pour atteindre la centaine d’euros habituelle.

Le Marché Gris du parfum

Le terme, qui évoque un marché de l’ombre proche de la contrebande reflète une réalité moins tranchée.

undefined

Pour comprendre les origines du problème, il faut comprendre que si une marque vend “en direct” du parfum à ses clients, l’écrasante majorité de ses ventes se réalisent par l’intermédiaire de revendeurs. L’activité commerciale principale d’une marque consiste donc à vendre des grandes quantités de parfums à des distributeurs partout dans le monde. Les différentes équipes commerciales sont le plus souvent mises en compétition pour pousser celles-ci à vendre plus.

Certains distributeurs (typiquement en Amérique Latine ou en Europe de l’Est) proposent alors des arrangements aux marques : plutôt que de n’acheter que les quantités qu’ils vont arriver à écouler via leur réseau de détaillants, ils achètent des quantités beaucoup plus importantes, de façon à obtenir de meilleurs prix. Plutôt que d’acheter 4,000 unités d’un parfum à 35,00€ pièce par exemple, ils proposent d’en acheter 40,000 à 25,00 € pièce ! Le commercial, soucieux avant tout de sa performance personnelle, a tout à gagner à accepter l’offre. Le distributeur écoule les 4,000 via son réseau de revendeurs puis revend 36,000 restants à des intermédiaires… 

De grandes quantités de parfums se retrouvent alors entreposées de long mois dans des pays lointains avant d’être revendues à des intermédiaires qui vont à leur tour vendre ces parfums via des plateformes e-commerce pratiquant des politiques de prix ultra-agressives. Si certains parfums vendus normalement 80,00 € se retrouvent bradés à 45,00 €, il ne faut pas chercher plus loin. Le produit n’est donc pas nécessairement un faux ; il faut en revanche garder à l’esprit que ces parfums sont souvent stockés longtemps dans des conditions plus ou moins adaptées ce qui peut résulter en une dénaturation du parfum.

Pourquoi les marques continuent-elles à faire subsister le marché gris ? Tout d’abord, certaines marques sont extrêmement vigilantes et se munissent de technologies de suivi de leurs produits de façon à se prémunir contre des revendeurs mal intentionnés. Par ailleurs, d’autres marques se font duper par des distributeurs qu’ils pensent de bonne foi et qui en réalité dissimulent leur activité de revente. D’autres marques, enfin, sont parfaitement conscientes des problèmes de marché gris qu’elles rencontrent mais les directions commerciales des pays concernés ne sont pas du tout prêtes à se priver du jour au lendemain d’une part importante de leur chiffre d'affaires régional. 

Les conséquences sur le long terme du marché gris sont préoccupantes pour le domaine du parfum. Avec les comparateurs de prix facilement accessibles en ligne, la plupart des consommateurs peuvent voir en temps réel les meilleurs prix possible pour leur achat de parfum ; et lorsqu’un revendeur propose un même produit (en apparence) 30 ou 40% moins cher que son prix de vente recommandé, une bonne partie d’entre eux prendra le risque d’acheter un produit a priori conforme – même s’il est parfois mal conservé et donc déjà dénaturé au moment de l’achat – plutôt que le produit conforme vendu via le circuit de distribution officiel. En réponse à cette concurrence en ligne, les enseignes de parfumeries sélectives se sont engagées dans une course aux discounts en faisant passer une partie du manque à gagner aux marques. Les marques elles-mêmes réagissent en augmentant leur prix de vente recommandé de façon à tout de même faire de la marge. On l’aura compris, une partie des marques grand public est prise dans les engrenages d’un cercle vicieux qui détruit à long terme l’image de marque du secteur.

Différence entre Parfumerie de Niche et Parfumerie Conventionnelle 

Quand on décide que les marques historiques de haute couture (ou d’autres avec de grands moyens) ne sont pas les seules à avoir le droit de créer du parfum, on assiste à l'émergence de la parfumerie de niche.  

undefined

Souvent mal (ou très peu) mises en avant par les grands magasins distributeurs – une plus grande mise en avant dans les rayons implique de gros moyens pour la Maison de parfum –, les petites marques ont en plus de ça davantage de pression des chiffres venant de ces distributeurs. En effet, choisir un distributeur reste moins cher que de devoir assurer le paiement des locaux, des vendeurs, et un stock suffisant pour assurer la tenue d’un magasin. Les investissements ne sont donc pas les mêmes, et d’ailleurs, chaque parfum ne va pas être produit à la même échelle. C’est pourquoi avec ces petites séries, le coût unitaire de chaque flacon va être bien plus élevé que dans la parfumerie conventionnelle ! Là où chez CHANEL un flacon à 100€ va en comprendre 25 dans un marketing coûteux et expansif, les petites marques misent davantage sur les réseaux sociaux ou la communication bon marché, et réduisent de ce fait considérablement le budget publicité.

« Tout passe par les relations publiques », nous partage Céline Verleure, créatrice en 2011 de la marque de parfums Olfactive Studio. « Tout ce qu’on ne met pas en publicité, on le met dans la qualité du parfum », dit-elle. 

Ainsi, vous obtenez un flacon de parfum certes cher, mais c'est le prix à payer pour faire un pied-de-nez aux parfums fades, déjà-vu et ultra-marketés. Vous savez que le jus aura été particulièrement bichonné et réalisé par une entreprise qui diverge d’une indexation aux lois du marché. La parfumerie de niche affiche haut et fort sa différence de par ses jus originaux et peu communs. 

Peut-on trouver des parfums de qualité à un prix raisonnable ?

Vous n’êtes pas prêt à acheter un flacon onéreux ? Bien sûr ! Tout le monde ne se sent pas l’âme d’un grand amateur de parfum. Et puis, votre bourse ne peut se permettre que de petits budgets ? ou bien vous avez peur de vos choix olfactifs ? Heureusement il existe quelques astuces. 

  • Sur Sommelier du Parfum on vous prend par la main pour trouver le parfum qui vous correspond et à votre budget.

Eh oui, on va prêcher pour notre paroisse, mais il faut bien dire qu’on vous enlève une épine du pied et une certaine prise de tête. Grâce à nos questions pour en apprendre plus sur vous et votre nez, ainsi qu’aux différents filtres que vous êtes libre d’appliquer selon la saison, l’occasion ou le prix que vous êtes justement prêts à investir, vous économisez déjà beaucoup de temps et réduisez considérablement vos risques d’être déçu. 

  • Le Duty Free – dont les prix pourtant en inflation semblent épargner le parfum – est un bon moyen pour les chanceux qui voyagent d’esquiver les taxes. Cependant, les grands distributeurs n’accordent qu’une très mauvaise visibilité à la parfumerie de niche...

Comment choisir son parfum ? 

On comprend. Trouver son parfum n’est pas évident. Pour se faire, plusieurs paramètres sont à prendre en compte. Énumération dans l’ordre du processus à suivre : 

undefined

Eh oui, ça peut paraître bête, mais qu’on se le dise, comparer des parfums sur un bout de carton mélangé dans votre poche au retour du Sephora… on connaît une solution plus efficace. Pour comprendre un parfum sur votre peau au long terme, mieux vaut avoir ses échantillons avec soi.

  • Testez vos échantillons de façon calme et réfléchie

Avant de pschiter dans tous les sens, et de saturer vos narines de centaines de molécules, on vous conseille de vous renseigner ici sur la marche à suivre.

  • Analysez la longévité et le sillage désiré de votre parfum 

En effet, selon les notes choisies, la tenue de votre parfum peut durer plus ou moins longtemps, et il en est de même de son sillage compte tenu de sa quantité d’alcool. On vous laisse vous renseigner tranquillement ici

  • Comparez l’évolution de l’odeur sur votre peau 

Selon les types de peau, le parfum peut réagir différemment, soyez donc vigilant à l’évolution des notes au contact de votre cou.

  • Ne vous fiez pas trop au genre du parfum

Bien souvent, assigner un genre au parfum est davantage une astuce de marketing et une simple tendance olfactive guidée par les grandes marques qu’une réelle indication. Or, nombreux sont les parfums qui pourraient convenir à tous les genres. On vous explique ici.  

Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour choisir votre parfum sans vous faire berner par le marketing des grandes marques et considérer celles moins distribuées et plus authentiques comme la véritable valeur du jus. N’oubliez pas que Sommelier du Parfum vous accompagne dans le choix de votre parfum, de manière à ce qu’il y ait le moins d’encombre ou de prise de tête possible. Vous pouvez cliquer sur le bouton “Découvrir mon parfum” en haut de votre écran et vous (re)lancer dans l’aventure !

Le parfum idéal est à votre portée.