header_sommelier_blog
header_sommelier_blog_little
image-header-panique-je-ne-sens-plus-mon-parfum

Panique, je ne sens plus mon parfum

Restez calme et n’en profitez pas pour doubler le nombre de sprays.

Publié le
26 février 2020

par
Samuel Fillon

Très habituelle, cette impression apparaît systématiquement au bout de quelques mois à porter un même parfum.

Notre nez est issu d’une évolution pendant laquelle nous avons passé une grande partie du temps à essayer de survivre aux animaux sauvages et maladies en tout genre qui avaient vite fait de nous mettre au tapis. Notre survie passant par la détection d’odeurs suspectes (fruit contaminé, animal à l'affût), notre cerveau filtre les odeurs pour que seules celles nouvelles ou inhabituelles ne nous parviennent. La plupart du temps, nous ne sentons d’ailleurs pas notre propre odeur corporelle – si c’est le cas, c’est le bon moment pour intervenir.

S’habituer à l’odeur de son parfum est la cause N°1 de fautes de goût dans le parfum : penser que le parfum a perdu en puissance et essayer de le compenser en ajoutant quantité de sprays supplémentaires. Panique assurée dans l’open space ! Si vous n’arrivez plus à sentir le parfum que vous aimez tant, le plus simple est d’en changer de temps en temps ou simplement d’en mettre moins souvent.

Dans certains cas, pour des parfums fragiles ou mal conservés, il est possible que le parfum ait réellement perdu de son pouvoir odorant.

Plus rarement, ne pas sentir les odeurs – l'anosmie en langage médical – peut être dû une pathologie ou à un trauma. Il s'agit d'ailleurs d'un symptôme classique du Covid-19. N'hésitez pas à consulter un médecin si votre perte de sensibilité olfactive est généralisée.

On retiendra : Si vous ne sentez plus votre parfum, changez-en de temps en temps mais ne compensez pas en ajoutant plus que nécessaire !

Le parfum idéal est à votre portée.