header_sommelier_blog
header_sommelier_blog_little
image-header-2020-09-04-parfum-5-choses-qui-changent-avec-le-covid

Parfum : 5 choses qui changent avec le Covid

Comme bien d’autres industries, le parfum est touché de plein fouet par la pandémie de Covid-19. Nouvelles ou renforcées, voici les 5 grandes tendances du parfum en 2020.

Publié le
4 septembre 2020

par
Samuel Fillon

Comme bien d’autres industries, le parfum est touché de plein fouet par la pandémie de Covid-19. Nouvelles ou renforcées, voici les 5 grandes tendances du parfum en 2020.

1. Le bien-être

On se rappelle les réunions Zoom et les "apéros Skype" mais le confinement c’était aussi de longues heures à se prélasser chez soi – pour les chanceux qui n’ont pas été convoqués au premier rang de la lutte contre l’épidémie. Pour agrémenter leur isolement, nombreux ont été ceux à canaliser leur frustration en achetant compulsivement des produits de "bien-être". On parle d’aromathérapie, de bougies parfumées ou encore des fameux produits detox qui vous promettent de vous débarrasser de toutes les substances peu recommandables du quotidien. Le e-commerçant Zalando rapporte que ces produits ont bénéficié d’une popularité en hausse de +300% sur la période. Le groupe de statistiques NPD pour sa part a même recensé une hausse des ventes de savons de luxe de +800% sur la semaine du 16 mars : c’est dire si les préoccupations des Français étaient à la survie…

En ce qui concerne le parfum, tout dépend de la raison pour laquelle chacun porte du parfum. Si certains le portent en quête de séduction ou de statut – auquel cas il n’y a pas vraiment de raison de dépenser le précieux liquide lors de ses soirées Netflix – certains voient dans le parfum un plaisir simple et personnel qui permet d’égayer une journée de solitude, même en pyjama.

2. Le Do it Yourself (DIY pour les intimes)

On la connait tous, cette amie très motivée qui, par crainte du virus et par abondance d’énergie se découvre une passion dévorante pour le pétrissage de la patte et les pains maisons – les neo-bricoleurs sont bien entendu aussi dans le viseur. Dans la même veine, des apprentis parfumeurs se sont réveillés ci et là emplis d’envies d’expression artistique. Respect éternel pour ces passions nouvellement éveillées. Seulement voilà, le réveil est souvent brutal pour qui s’imagine déjà créer le prochain Shalimar. Tout d’abord, les matières premières de qualité sont difficilement accessibles et même avec un grand orgue à parfum à disposition, on se rend vite compte que toutes les associations d’odeurs ne se valent pas. Entre les concoctions nauséabondes et les jus d’une fugacité presque hilarante, on rend vite son tablier de maître parfumeur et on retient de l’expérience un bon moment passé, quelques fois rires et un fort mal de crâne.

NDLR: Si vous persistez dans vos ambitions créatrices, Aromazone fournit des kits d’huile essentielle, qui à défaut de vous transformer en Picasso du parfum, vous permettront de découvrir quelques odeurs de qualité et vous faire progresser dans vos connaissance olfactives.

3. Les technologies en magasin

Autant le dire tout de suite, les parfumeries ont passé une année 2020 difficile. Fermées, comme les autres commerces non essentiels, les parfumeries n’ont pas vraiment profité du déconfinement comme les restaurants et autres commerces de proximité. En cause, la peur, très justifiable, d’attraper ce brave Covid et de le transmettre à ses proches : selon une étude menée par First Insight, 80% des consommatrices américaines sont maintenant anxieuses à l’idée d’essayer des produits en magasin. 

Les chaînes de parfumerie et de cosmétiques essaient donc de tout mettre en oeuvre pour accueillir, malgré tout, leurs clients. Pour commencer, les testeurs ne sont plus en libre service, c’est la vendeuse qui est en charge de toucher les produits. Retour dans les années 80 donc, à l’époque où la vendeuse avait un rôle plus central de conseil et de pédagogie – à condition de tomber sur la bonne personne. Sinon, on devient vite nostalgique de l’époque pas si lointaine où on pouvait se balader librement en magasin et tester des nouveautés en vitesse.

undefined


Pour les amateurs de technologie, l’entreprise Espagnole AirParfum est à l’origine d’une technologie de diffusion qui permet à l’utilisateur de tester plusieurs dizaines de parfum, sans contact (quoique à l’aide d’un écran tactile, pour la sélection). Le dispositif, s’il est pratique et permet une excellent restitution (on a testé pour vous!) est aussi très couteux et donc peut difficilement être déployé à grande échelle. C’est fort dommage car ce type de technologie permet réellement de tester le produit en toute sécurité.

4. Le sampling

Pour éviter le contact et la foule tout en ayant accès à plus de références, le plus simple est tout de même de recevoir des échantillons à domicile. Si l’échantillonnage était déjà populaire pré-Covid, notamment chez les marques de niche, la tendance se renforce nettement : chaque marque crée maintenant des kits découverte avec fréquemment un bon de réduction valable sur l’achat d’un flacon entier : une bonne façon de tester sans trop prendre de risque ! C’est d’ailleurs le fonctionnement que l’on utilise chez Sommelier du Parfum , à la différence près que nous vous permettons de choisir 5 échantillons parmi plusieurs centaines de parfums, sélectionnés en fonction de vos préférences… 

5. Le "clean" et la transparence

Les grandes tendances de 2019 à savoir la quête de "naturalité" et de transparence de la part des marques ont été accélérées par le confinement selon les chiffres de NPD Group. L’engagement des marques, notamment sur les questions d’environnement se retrouve sans surprise parmi les critères essentiels d’achat pour les consommateurs. Si de nombreuses marques ont déjà commencé à entreprendre de rendre leurs produits plus "cleans" selon les critères d’application de décryptage comme Yuka, cette vague de reformulation prend du temps et ne touche pas encore trop l’industrie du parfum, certes régulée mais qui laisse tout de même quelques cochonneries passer entre les mailles du filet. Si vous voulez savoir si votre parfum contient des substances pas folichonnes, rendez-vous sur l’application Sommelier du Parfum (sur iOS et Android ) et on vous dira tout sur votre parfum fétiche, sans filtres, c’est promis.

Abonnez-vous à la newsletter !
img-mailchimp-footer