header_sommelier_blog
header_sommelier_blog_little
image-header-2020-02-26-sillage-et-longevite-

Sillage et longévité ?

Acheter un parfum pour se rendre compte qu’il ne tient pas peut être désagréable. Comment éviter les (mauvaises) surprises ?

Publié le
26 février 2020

par
Samuel Fillon

Lorsqu’on parle de la tenue d’un parfum, les deux termes les plus fréquemment employés sont la longévité et le sillage – deux concepts liés à la volatilité et à la concentration des molécules composant le parfum.

Le sillage est l’empreinte que l’on laisse derrière soi quand on change de pièce par exemple. Un sillage sera discret pour un parfum perceptible à proximité directe de l’endroit où la fragrance a été pulvérisé tandis qu’un parfum aura un sillage important s’il est perceptible à plus grande distance ou longtemps après votre passage.

Si vous comptez porter un parfum au boulot et que vous travaillez dans un open-space, préférez quelque chose au sillage réduit et attention à ne pas abuser sur le nombre de sprays. A l’inverse, si vous cherchez à laisser votre empreinte en soirée, un sillage important est largement recommandé.

La longévité d’un parfum est le nombre d’heures qu’un parfum reste perceptible sur la personne qui le porte. Pour un parfum dit hespéridé (beaucoup de notes d’agrumes), la longévité sera typiquement plus faible qu’un parfum construit autour de notes épicées et boisées.

Contrairement à ce que l’on peut lire parfois, une eau de parfum ou un extrait de parfum ne garantit pas un sillage plus important – en fait, c’est plutôt l’inverse. Plus le parfum est “dilué” dans l’alcool, plus il diffuse vite (car l’alcool s’évapore très vite en entraînant avec lui les molécules de parfum). Un extrait de parfum, très concentré en matière odorante contient moins d’alcool et les molécules odorantes resteront plus près de la peau (mais très longtemps) avec une longévité plus importante.

Mon parfum ne tient pas longtemps sur ma peau

Plusieurs facteurs peuvent entrer en jeu :