header_sommelier_blog
header_sommelier_blog_little
image-header-2020-02-26-parfum-sur-mesure-fantasme-ou-realite-

Parfum sur-mesure : Fantasme ou réalité ?

Et si on pouvait créer son propre parfum ? On vous explique ce qu’il est possible (ou non) de faire en 2020.

Publié le
26 février 2020

par
Samuel Fillon

Comble du luxe, le “sur-mesure” est la garantie de ne sentir vraiment comme personne d’autre. Un petit faible pour les odeurs de fève tonka et de caramel ? C’est peut-être l’occasion de les mettre en flacon !

Le sur-mesure artisanal

Au XVIIIe et XIXe siècle, les parfumeurs célèbres créaient aussi bien des parfums en série (rien à voir avec les volumes d’aujourd’hui, cependant) que des parfums pour les Grands des Cours Européennes. On peut penser aussi bien à la famille Creed qu’aux Guerlain ou encore à Jean Marie Farina. Après quelques entretiens ayant pour objectif de cerner la personnalité et les préférences olfactives de la personne en question, le parfumeur pouvait donner libre cours à son imagination et créer un parfum original et 100% personnalisé.

De nos jours, certaines maisons fournissent encore ce genre de service, notamment Patou ou Guerlain et son nez Thierry Wasser qui reste à l’écoute d’une clientèle fortunée en quête d’extrême personnalisation. La création n’est pas indolore pour le porte-monnaie, il faudra compter dans les alentours de 30 000 € pour une création de ce type : c’est le prix de l’exclusivité (ou du snobisme, selon vos convictions). Espérons que vous puissiez conserver la formule à ce prix-là !

De nos jours, les algorithmes et intelligence artificielles prennent le pouvoir et réalisent des taches autrefois réservées à des artisans de haut niveau, peut-on imaginer un parfum créé selon vos goûts par un ordinateur ?

La patte artistique : toutes les combinaisons d’odeurs ne se valent pas

La première difficulté consiste à vous brider dans votre créativité. Même si vous ne jurez que par la bergamote, la barbe-à-papa, et l’héliotrope, rien ne dit que de combiner ces odeurs donnera quelque chose de plaisant… Si on devait laisser un algorithme créer le parfum de nos rêves, le plus simple serait sans doute de lui laisser le soin d’optimiser la formule à partir d’une note ou d’un accord de votre choix. Par exemple, si votre truc, c’est la rose, certaines associations, plus ou moins classiques, pourront sublimer la fleur : rose et violette, rose et oud ou encore rose et musc garantissent une certaine harmonie olfactive.

Problème, ces associations seront soit renseignées manuellement par des parfumeurs (“la rose et le oud, ça marche bien”), soit apprises automatiquement à partir des lancements historiques de parfum (“35 parfums sortis en 2019 dont les notes principales sont la rose et le oud ont obtenus de très bonne critiques, donc l’association est valide”). Dans le premier cas, on risque de tourner en rond sans se réinventer et dans le second, d’enfermer la création dans les pires tendances stériles.

Le processus de création d’un parfum : pas de miracle, c’est long

La seconde difficulté est liée aux étapes de création d’un parfum. Nous l’avons vu dans notre post sur les différents acteurs du parfum, après que la marque a envoyé son brief à la société de composition de parfum, celle-ci crée une formule et fournit le mélange de matières premières pur, appelé concentré de parfum. Ce mélange, conditionné en fûts, est laissé en maturation pendant 1 à 2 semaines.

Après la phase de maturation, le concentré est dilué dans l’alcool à des niveaux différents, que l’on souhaite un extrait de parfum, une eau de parfum ou encore une eau de toilette. Ce mélange alcoolique est laissé entre 1 à 4 semaines au repos : c’est ce que l’on appelle la macération.

Pour finir, le résultat de la macération est refroidi à 0°C pour faire précipiter les impuretés dans le parfum, c’est ce qu’on appelle le glaçage. Il est ensuite filtré de façon à retirer les impuretés en question, c’est la filtration.

On comprend bien que si on veut créer une composition originale, il va falloir être patient : on parle de 1 mois minimum sans prendre en compte le temps de transport et de mise en bouteille.

Le sur-mesure, un luxe pour les personnes riches (et patientes) ?

Les concepts de parfum “sur-mesure” se développent pourtant, malgré les embûches décrites ci-dessus. Alors que font réellement ces marques qui promettent du 100% personnalisé ?

De nos jours, il y a 2 façons de faire du “demi-mesure” :

  • La marque crée une variété de “bases parfumées” correspondant à des accords, par ex. “Fleurs Blanches” ou “Vanille, Fève Tonka et Musc”. Ces bases ont été créées par des parfumeurs qui ont validé leur qualité olfactive. La création de parfum se fait alors par mélange dans des proportions qui sont paramétrées par le client. Par exemple, si vous adorez les “Fleurs Blanches”, vous pourrez surdoser cette base au détriment de la base “Vanille, fève tonka, musc”. Certains concept stores proposent de réaliser un parfum de ce type directement en magasin. Pensons par exemple à The Alchemist Atelier, expérience issue d’un partenariat entre Puig et Bosch ou encore à la startup Saoudienne Nota Nota qui vend une machine permettant de réaliser chez soi les mélanges et de les partager à l’envie.
  • Autre possibilité, celle de faire créer par des parfumeurs plusieurs dizaines de formules et de guider le consommateur dans le choix de parfums déjà créé, en filtrant par exemple par matières premières utilisées. S’il ne s’agit pas de “sur-mesure” car le parfum était déjà créé avant même votre arrivée en boutique ou sur le site (certaines marques utilisent le terme sans rougir), cette approche a tout de même le mérite de dépoussiérer l’expérience d’achat de parfum.

Le parfum, pas seulement ce qu’il y a dans le flacon

Impossible de parler de parfum sans évoquer le flacon ou l’histoire se trouvant derrière le jus. On ne vous parle pas forcément d’égéries à plusieurs millions ni de flacon en forme de lingot d’or : si la matière odorante est bien sûr primordiale pour que nous adoptions un nouveau parfum, ce que représente le parfum et les fantasmes qui l’accompagne sont tout aussi important. Un verger en Méditerranée, l’histoire d’une déesse grecque, un flacon raffiné et unique, c’est ça aussi un parfum et aucune intelligence artificielle ne pourra (encore) créer un univers accordé aux odeurs que renferment le flacon.

C’est pour cette raison que chez Sommelier du Parfum, nous préférons vous faire découvrir des jus qui vous correspondent, haut-de-gamme et aux univers originaux. De faire voyager vos sens mais aussi votre imagination plutôt que de créer un parfum qui vous irait, en théorie, plus qu’aucun autre.

Abonnez-vous à la newsletter !
img-mailchimp-footer