image-header-2019-07-03-une-courte-histoire-du-parfum

Une courte histoire du parfum...

author_image
Cassandra Thanh
3 juillet 2019 · 5 min de lecture

Le parfum a comme qui dirait, toujours fait partie inhérente de la vie des hommes. Bien qu’utilisé sous plusieurs formes et à des fins différentes, il a toujours conservé une importance non négligeable ainsi qu’une image de luxe au fil des âges.

undefined


*Le mot “parfum” vient de l’expression “per fume” qui renvoie à la fumée et par cela aux inhalations médicinales et thérapeutiques basées sur des rituels religieux. A l’Antiquité, on prête au parfum des vertus de guérison ainsi qu’une grande dimension sacrée. En effet les Grecs et les Egyptiens se plaisent à brûler des essences aromatiques comme offrandes à leurs divinités. Les peuples utilisaient des végétaux et des matières naturelles afin de composer leurs fragrances. Ces dernières prenaient la forme d’huiles parfumées, de baume ou de liqueurs. C’est donc à ce moment de l’histoire que l’homme commença à utiliser le parfum, bien qu’à des fins différentes.

undefined

Ilustration d'une Pomme de senteur

C’est au Moyen-Age que le parfum connaît un essor considérable avec notamment les nouvelles matières premières issues d’Orient. Le parfum devient un signe extérieur de richesse puisque seul le Clergé et la Royauté pouvaient se permettre ce genre de fantaisies, le Tiers-Etat étant bien trop occupé à travailler pour survivre. Les plus aisés affichaient ainsi fièrement leurs pommes de senteurs (cf image ci-dessus) autour de leurs cous. D’autre part, grâce à la découverte des épices lors des croisades, elles font leur apparition dans les parfums comme dans la cuisine. C’est également à cette époque que se forge l’utilisation de la distillation. Cette technique repose sur l’évaporation de la vapeur d’eau et sa faculté à s’imprégner des huiles essentielles. Cette dernière constitue une manière de faire particulièrement efficace, toujours utilisée aujourd’hui. L’utilisation de la distillation marquera alors un tournant dans l’histoire de la parfumerie. Bien qu’à cette époque le parfum fut également utilisé pour prévenir de la peste et de la lèpre (ce qui ne fut pas très efficace), c’est à partir d’ici qu’il devint plus ou moins celui que nous connaissons aujourd’hui.

La Renaissance sera une période charnière pour le parfum avec notamment la découverte de nouvelles senteurs comme le musc, la vanille ou le jasmin, incontournables aujourd’hui. Comme au Moyen-Age, le parfum est utilisé comme facteur de marquage de son rang social élevé, donc comme produit de luxe. La profession de parfumeur devient légitime et ces derniers vont fleurir sur le marché en proposant leurs propres créations mais également des fragrances sur mesure. Une région Française va alors connaître un essor considérable : la région de Grasse dans le sud de la France qui va bénéficier d’une aura unique et sera même considéré comme la capitale du parfum grâce à des matières premières uniques.

undefined

Impératrice Joséphine de Beauharnais

Au XIXe siècle, de nouvelles techniques d’extraction et de fabrication font leur apparition. Le parfum est mis sur le devant de la scène grâce à des personnages tels que l’impératrice Joséphine ou encore Napoléon, tout deux amateurs de senteurs exotiques et d’Eaux de Cologne. Tout au long du siècle le parfum va trouver son public et va même commencer à s’industrialiser avec notamment l’arrivée des premières molécules de synthèse. Quant au vaporisateur, il est créée en 1870 par l’écrivain Brillat Savarin. Certaines maisons que nous connaissons maintenant connaissent un essor et développèrent la production en série de flacons avec notamment les Maisons Guerlain ou Pivier. Cette période constitue le début de la parfumerie moderne.

undefined

Le XXème siècle constitue l’apogée du parfum. C’est à cette époque que vit le jour les parfums immortels tels que Chanel n°5 en 1921, précurseur de la génération des fragrances iconiques. Miss Dior, le premier parfum de la marque fut lancé en 1947, Nina Ricci lui emboitant le pas avec l’Air du Temps en 1948.

Les années 50 marquent vraiment les amorces de la démocratisation du parfum qui n’est plus alors totalement réservé aux riches. Plusieurs courants vont alors se succéder avec d’abord l’avènement du patchouli durant la période Hippie, les années 80 voient le retour des parfums plus capiteux tandis qu’en 1990 la tendance sera à la douceur et la pureté avec l’apparition des parfums gourmands tels que Angel de Mugler en 1992.

undefined

Campagne Zadig & Voltaire "Girls can do anything"

Les années 2000 à nos jours voit l’avènement d’une parfumerie moins cloisonnée : les parfums deviennent de moins en moins genrés. Les parfums masculins osent plus de féminité et les fragrances féminines s’accordent plus d’impertinence. Les parfumeries de niche deviennent également de plus en plus tendance avec une image moins luxueuse mais plus exclusive. Nul doute que la parfumerie possède encore de beaux jours devant elle avec notamment de nombreuses nouvelles avancées techniques qui nous promettent un bel avenir parfumé.
 


author_image
Cassandra Thanh
Rédactrice Parfum chez Sommelier du parfum
android_image_indexapple_image_index