image-header-2019-04-01-lundistory-linterdit-de-givenchy

#Lundistory : L'Interdit de Givenchy

author_image
Cassandra Thanh
1er avril 2019 · 3 min de lecture

Peu de personnes le savent, mais cette fragrance est le résultat d’une passion, celle du couturier Hubert de Givenchy pour sa muse Audrey Hepburn dans les années 50.

A cette époque, l’actrice fait ses débuts au cinéma avec le film Vacances romaines qui deviendra un énorme succès et pour lequel elle obtiendra l’Oscar de la Meilleure Actrice ainsi qu’un Golden Globes : Audrey Hepburn est propulsée sous le feu des projecteurs. Elle enchaînera les rôles jusqu’aux légendaires My Fair Lady et Breakfast at Tiffany’s qui confirmeront son statut d’icône.

Svelte et élancée, son physique est à mille lieux des codes de la féminité de l’époque qui admiraient les corps pulpeux à l’instar d’une certaine Marylin Monroe, pourtant l’actrice incarne l’élégance et la jeunesse avec son soupçon d’impertinence.

C’est sûrement cet aspect qui a autant plu à Hubert de Givenchy qui trouve en Audrey Hepburn une amie, et une muse. Il la décrivit au magazine Vogue en 1952 comme “Un mélange de mannequin ultra-chic et de ballerine classique”.

undefined

Audrey Hepburn

Alors que la Maison Givenchy jouit d’une belle réputation, les conditions sont enfin réunies pour créer son département de parfumerie et Hubert devient alors parfumeur. Ce dernier décide alors d’imaginer un parfum en hommage à la grâce et la beauté de son amie, qui n’est au départ pas destiné à être commercialisé. Il fait alors appel au laboratoire Grassois Roure Bertrand Dupont (devenu aujourd’hui Givaudan), qui avait auparavant déjà créé Monsieur Givenchy.

On raconte que ce parfum porté par Audrey pendant une année entière, faisait des envieuses à chacun de ses passages. Cette année passée, Hubert de Givenchy lui aurait demandé s’il était possible de commercialiser son parfum.

“ Je vous l’interdit !” s’exclama Audrey Hepburn sur le ton de la plaisanterie.

L’Interdit de Givenchy était né.

undefined

La réédition 2018 de l'Interdit

Notes de tête : Bergamote, Poire

Notes de coeur : Fleur d’Oranger, Jasmin, Tubéreuse

Notes de fond : Patchouli, Vétiver, Vanille, Ambroxan

Ses notes légères et lumineuses cachent un aspect plus sombre et sensuel, évoquant une séduction espiègle. La fragrance devient une invitation à franchir ses propres limites et à briser les conventions. Le couturier souhaitait casser l’image trop lisse du parfum romantique : c’est chose faite.

L’Interdit connu un vif succès, en France comme à l’étranger et Audrey Hepburn devint la première égérie du cinéma dans l’histoire de la parfumerie.

Soixante ans plus tard c’est le travail créatif de Dominique Ropion, Anne Flipo et Fanny Bal, trois parfumeurs renommés qui a ouvert un nouveau chapitre pour le parfum emblématique. L’actrice androgyne Rooney Mara, connue notamment pour avoir incarnée Lisbeth Salander de la saga Millenium, est le visage de cette réédition au sein d’un spot publicitaire endiablé (disponible ici) dans les dédales du métro parisien. Mystérieuse et élégante, la jeune actrice nous rappellerait presque quelqu’un…

undefined

Rooney Mara dans le nouveau spot publicitaire l'Interdit


author_image
Cassandra Thanh
Rédactrice Parfum chez Sommelier du Parfum
android_image_indexapple_image_index